Le lac de Guéry.

Page 7 sur 9
Le lac de Guéry.

A 37 km de Super Besse.

Le lac de Guéry.


Le lac de Guéry résulte de l'obstruction de deux cours d'eau par une coulée de lave il y a deux millions d'années. Il s'est créé à la suite de l'érosion par surcreusement glaciaire


Situé à une altitude de 1 244 m, ce lac de 25 hectares est dû à une coulée de lave qui a barré le cours d'un torrent venu du Puy Gros. Il est de forme presque parfaitement ovale, et peu profond puisque sa profondeur maximum est de 16 mètres.


Complètement gelé en hiver, la pêche y est possible début mars, en creusant un trou dans la glace. La pratique de cette technique est unique en France. Pour ce faire, la glace doit atteindre au minimum 15 cm d'épaisseur afin de s'y aventurer en sécurité. La pêche y est ouverte de début mars au 15 novembre. On peut pêcher des truites arc-en-ciel, des truites fario, des saumons de fontaine, des ombles chevalier, des perches, des brochets et des carpes.


Le lac de Guéry, qui s'étend sur les communes de Mont-Dore, Orcival, Perpezat et Saulzet-le-Froid, se situe à côté des roches Tuilières et Sanadoire et de la Banne d'Ordanche. Il est bordé sur près d'un tiers par la D 983, ce qui fait que les automobilistes passant sur cette route le longent. En hiver, on peut pratiquer à proximité le ski de fond et la raquette sur le domaine du Guéry.


Aujourd'hui, le lac est en voie d'assèchement à cause du phénomène d'eutrophisation.

Extrait de l'émission "Des racines et des ailes".
                                                                                             
Page 7 sur 9